Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:46

http://lhistoireenrafale.blogs.lunion.presse.fr/2013/03/14/14-mars-1943-le-rejet-de-la-legislation-de-vichy/

Des décisions juridiques importantes sont effectivement prises par le général d’armée Henri Giraud le 14 mars 1943 même si en préambule, il est rappelé que les représentants de la France en Algérie, au Maroc, en Afrique occidentale française et en Tunisie non occupée ont fait appel le 26 décembre 1942 au général Henri Giraud pour assurer une meilleure gestion de l’intérêt commun de leurs territoires et obtenir une plus grande efficacité dans la lutte reprise contre l’ennemi aux côtés des Alliés.
L’absence de mention de l’action de la France combattante est sans doute maladroite mais elle tout de même le mérite de rejeter sur ce territoire toute la législation postérieure au 22 juin 1940 parce qu’elle a en particulier été soumise à l’agrément de l’ennemi.
L’ordonnance du 14 mars 1943 précise: ” Sont nuls les actes constitutionnels, lois et décrets postérieurs à la date du 22 juin 1940. L’article 2 est clair: “La présente déclaration et la présente ordonnance seront observées et exécutées comme loi”. Une seconde ordonnanc

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:45
crédits : Mémorial Leclerc/Musée Jean Moulin

 

 

 

 

           Issu d'une famille méridionale, lettrée et républicaine, Jean Moulin sert pendant vingt-trois ans la République comme sous-préfet et préfet avec des passages dans les cabinets ministériels.
Amateur d'art, c'est aussi "Romanin" le dessinateur.
   Sa résistance commence le 17 juin 1940 lorsqu'il refuse de signer un document établi par les Allemands accusant à tord les troupes sénégalaises de l'Armée française de massacres sur les civils. Frappé, il tente de suicider en se tranchant la gorge pour éviter le déshonneur.
   Révoqué par le gouvernem......

 » couverture du Petit Journal Jean Moulin (disponible au Mémorial-Musée) au format PDF (25,7 Ko)

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:44

CLASSEMENT NATIONAL 13e

- 9e chez les femmes

- 11e chez les - de 35 ans

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:43


L'an dernier, l'exposition avait été inaugurée par Jacquelien Houlgatte, présidente AFMD 35, Jean-Claude Mahé, Daniel Bouchet et Patrick Van Houtte. 

 

Mémoire de la Résistance et de la Déportation, l'exposition a sensibilisé beaucoup d'élèves, l'an dernier.Cette année, le public est invité à s'y associer, salle du Cosec.

 

L'année dernière, l'exposition Mémoire de la Déportation et de la Résistance avait été réservée aux élèves. Et cela avait suscité des réactions d'incompréhension. « Nous avons donc décidé de poursuivre un travail essentiel de mémoire, en invitant le public à s'y associer », explique Daniel Bouchet, adjoint, et responsable de l'événement. Cette seconde rencontre ouvrira donc le champ des échanges. Elle s'intéressera aussi davantage à ceux qui, localement, ont été impliqués dans un drame qui a profondément marqué notre histoire.

Pas une histoire ancienne

La Déportation n'est pas de l'histoire ancienne. « Ce n'est pas simple. Mais c'est en y réfléchissant, que l'on pourra éviter de retomber dans tout excès bassement inhumain », insiste Jean-Claude Mahé, pionnier d'un jumelage emblématique, entre Dinard et Starnberg, ville bavaroise située à quelques kilomètres du terrible camp de concentration de Dachau que beaucoup de Dinardais ont visité.

L'exposition, c'est l'affaire de Patrick Van Houtte, professeur au lycée Alphonse-Pellé, de Dol. Son message, il l'a mis en place, avec ses élèves, voici presque vingt ans. Avec la réalisation des fresques exécutées à partir de documents d'époque. Première rencontre dinardaise, l'an dernier et premières réactions très impressionnées. « J'ai rencontré beaucoup d'intérêt, dans cette ville, avec des collégiens parfaitement préparés », racontait-il à l'époque.

Engagement des collégiens

La Ville avait alors spontanément donné son accord. Le collège du Bocage s'était investi à fond dans le proje

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:41

Raymonde Famy avait 17 ans en 1940. Elle habitait à Verjux…

Raymonde Famy avait 17 ans en 1940. Elle habitait à Verjux…

1 / 3
  • Raymonde Famy avait 17 ans en 1940. Elle habitait à Verjux…
  • En Saône-et-Loire, comme ici à Génelard, la ligne de démarcation suivait le canal. Photos DR
  • Le Digoinais Paul Thomas avait 14 ans en 1940. Il passait du courrier caché dans son vélo, en évitant les fouilles.

En juillet 1940, pour la première fois de son histoire et jusqu’en mars 1943, la France est coupée en deux par une frontière. Des témoins de l’époque en parlent dans un documentaire.

La ligne de démarcation, personne ne se souvient vraiment aujourd’hui de son tracé exact. Comment les Français l’ont-ils vécue au quotidien ? Ceux qui vivaient de part et d’autre de la ligne, ceux qu’elle a révoltés, ceux qu’elle a aidés, ceux qui en sont morts et ceux qu’elle a fait espérer.

1 200 kilomètres

Emmanuel Amara, auteur-réalisateur, vous propose de la redécouvrir dans un documentaire intitulé « Ligne de démarcation, une blessure française » (diffusé dimanche 24 mars à 22 heures sur France 5). Il est parti à la rencontre de ses derniers témoins, y compris en Saône-et-Loire, de cette ligne longue de 1 200 kilomètres, tracée d’un coup de crayon par les Allemands. Traversant treize départements, dont la Saône-et-Loire, la ligne délimitait au nord, la zone occupée par l’armée allemande et au sud, la zone non occupée abritant le gouvernement de Vichy.

Tout au long des 52 minutes de reportage, la parole est donnée à des témoins.

Le Digoinais Paul Thomas, âgé de 14 ans en 1940, se souvient ainsi de la manière dont il franchissait la ligne au poste de contrôle de Varennes-Saint-Germain avec du courrier caché dans son vélo, tout en évitant les fouilles.

Depuis Verjux, en zone libre, Raymonde Famy se rappelle comment elle se rendait de l’autre côté, en zone occupée à Gergy, pour se ravitailler. « Notre veine, c’est que l’officier parlait très bien le français. On l’appelait « le Grand Albert » -sa mère était alsacienne-, il était très sympathique et il me laissait passer. » Très vite, elle passe clandestinement du courrier et des faux papiers cachés dans sa bicyclette ou sur elle. La jeune Raymonde aide aussi des personnes sans papier à franchir la ligne pour traverser.

Des traces physiques

Sébastien Joly, professeur d’histoire-géographie au collège de Saint-Germain-du-Plain et auteur également d’un documentaire sur la ligne de démarcation, mène les s

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:41
logo

L’Association des Amis de la Fondation pour la mémoire de la Déportation, délégation territoriale de Paris, a le plaisir de vous inviter à l’exposition :

« La Résistance en région parisienne »
A l’Hôtel de Ville de Paris
Salle des Prévôts
(entrée libre)
Mercredi 27 mars 2013 à 15 heures.
Rendez-vous à 14h.45
(sur le parvis)

Organisée et commentée par Marie-Josèphe Bonnet, docteur en histoire, adhérente de notre association. Cette visite guidée de l’exposition, offrira un éclairage spécifique sur les Femmes dans la résistance parisienne.

A l’initiative du Comité Parisien de la Libération, le Comité d’Histoire de la Ville de Paris et du Musée de la Résistance Nationale de Champigny sur Marne, associés avec le concours du Musée Jean Moulin et du Musée de l’Ordre de la Libération, cette exposition se tiendra du 19 mars au 25 avril 2013.

Nous souhaitons que vous puissiez d’ores et déjà retenir la date du 27 mars sur votre agenda, et que cette manifestation soit l’occasion de vous retrouver nombreux.

Réponse souhaitable avant le 23 mars 2013.

Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:40

Madame Calandra, Maire du XXe arrondissement
Monsieur Bargeton, Adjoint au Maire de Paris, chargé des déplacements, des transports et de l’espace public. Premier adjoint à la Maire du XXe, chargé de la culture.
La Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Commission Dora Ellrich
Les éditions de l’Amandier et BAT - le Billet des Auteurs de Théâtre


vous prient de leur faire l’honneur d’assister

jeudi 28 mars 2013 à 18 h


Salon d’honneur de la Mairie du XXe arrondissement
6 place Gambetta - 75020 PARIS

(Confirmation souhaitée par mail à editionsdelamandier@wanadoo.fr)

Nos champs de solitude
Itinéraire photographique et littéraire à travers les camps de Buchenwald, de Dora-Mittelbau et d’Ellrich

Photographies de Philippe Alkemade,
textes de Philippe Alkemade, Jean-Pierre Thiercelin, Philippe Touzet

Exposition dans le salon d’honneur de la mairie du XXe arrondissement

du 26 mars au 11 avril 2013

Mis à jour : mercredi 13 mars 2013
Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:39

Du 11 mars au 20 avril 2013, le centre Edmond Michelet de Brive accueille l'exposition "Camps d'internement du Liousin "1940-1944).

Destinés à l'origine à regrouper les étrangers "indésirables",  les camps d'internement qui furent construits en France à partir de 1939 servirent, sous l'Occupation, à la politique d'exclusion et de collaboration du régime de Vichy. De nombreux "politiques" y furent internés, ainsi que des milliers de Juifs étrangers voués par les nazis à la déportation et à l'extermination. 
Trois camps furent ouverts pour le Limousin à partir de 1940, tous situés à proximité de Limoges, à Saint-Germain-les-Belles, Nexon et Saint-Paul-d'Eyjeaux. 
L'exposition, réalisée par l'AFMD 87 et l'ADIRP, de la Haute-Vienne raconte l'histoire de ces camps disparus et le destin de ceux qui y furent enfermés. Elle est complétée par une série de dessins originaux réalisés par un détenu de Nexon, Raoul Nolibos.
Autour de l'exposition
Mardi 26 mars
Projection du film "Le camp fantôme", de Tessa Racine, et rencontre-débat avec l'historien Guy Perlier.
 
À 20h30 au cinéma le Rex (3, bd Koenig, 19100 Brive)
Lundi 29 avril
Conférence de Guy Perlier. Août 1942 en Limousin : la 
Rafle.
À 20h30 à la salle de conférences du musée Labenche (26 bis, bd Jules Ferry, 19100 Brive)
Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:30
Partager cet article
Repost0
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 18:29
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Mémoire de la Résistance et de la Déportation
  • : il s'agit d'un blog dédié à la Mémoire en général et à la mémoire de la Résistance et de la Déportation en particulier
  • Contact

Recherche