Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 13:52
logo_afmd.jpg

lundi 04.01.2010- La Voix du Nord
| Métropole lilloise |

Elle a été trahie par un passeur et a achevé sa courte vie à Auschwitz. Micheline Teichler donnera vendredi son nom à une salle du collège Rabelais.


Un acte de mémoire posé par des élèves de troisième, leurs enseignants, sa famille et Edgard Leser, un camarade de classe de cette petite fille juive tuée par la barbarie.

 


C'était il y a 68 ans mais Edgard Leser s'en souvient encore. " Micheline et moi étions dans la même classe de huitième, au lycée Faidherbe, à Lille. Nous étions quatre enfants juifs ". Seule Micheline a succombé à la guerre.


Edgard Leser est membre du bureau des Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.


À ce titre, il perpétue le travail de mémoire. Multiplie les rencontres avec les ados, dans les collèges, pour raconter son enfance. Pour éviter que l'Histoire ne bégaie. Le collège Rabelais lui a proposé un acte symbolique. Edgard Leser a sorti sa photo de classe et raconté l'histoire de Micheline...


Plus de détails dans votre édition de Lille, ce mardi.

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 12:15

Jean Vion, Administrateur National,
Grégory Baudouin, Président départemental
et l'ensemble du Conseil d'Administration,
sont heureux de vous présenter ainsi qu'à vos proches
 leurs meilleurs voeux pour cette année 2010;
que celle -ci vous apporte tout ce dont vous désirez
et qu'elle soit empreinte de Fraternité.




,

la-fraternite.jpg
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 17:41

Logo-AFMD.jpg

http://afmd08.over-blog.com/article-l-ere-de-l-apres-temoin-41496659.html

Contribution de la délégation ardennaise de l’AFMD à la réflexion commune du 28/11/2009.

 

Que souhaitent les témoins ?

 

Ils souhaitent, souvent implicitement, que nous nous engagions à relayer leur témoignage.


Lorsqu’ils indiquent être conscients de ne plus pouvoir l’apporter, à court terme, le fait de leur  dire notre engagement  à continuer le travail de parole, indéfiniment nécessaire,  leur apporte ce qu’ils espèrent et attendent. Ce qui semble aller de soi va mieux en le disant.
 


Ils souhaitent que nous conservions les traces, les preuves (archives écrites, audio , vidéo,  lieux et objets) et que nous entretenions les monuments (stèles, plaques..).


 
Ils souhaitent que nous perpétuions les commémorations, et que nous développions des outils de transmission renouvelés, adaptés aux nouvelles générations.

 

Par quoi remplacer le lien intergénérationnel ?


Il va continuer : il s’agit de le nourrir autrement, notamment par la conception d’outils adaptés.

Il va continuer car il est fondamental de dire : j’ai connu les témoins …


Exemple : des élèves de CM1 ont calculé que dans 90 ou 100 ans, ils pourraient ( peut-être) encore raconter à leurs descendants qu’ils avaient vécu la mort du dernier Poilu, rencontré une Juste et un résistant, et  qu’ainsi ils avaient une chance d’éviter le retour des atrocités à condition d’apprendre  l’Histoire à leurs enfants.


 
Lorsque les témoins ont disparu, qui ne peuvent plus toucher directement  leurs interlocuteurs par la force de leur vécu personnel, il faut sensibiliser ceux-ci par un lien qui leur est, sinon personnel, du moins très proche : pour les scolaires, comme pour les adultes, la découverte de l’histoire locale constitue un moyen de leur faire prendre conscience du fait historique.


Tout  Homme est personnellement concerné par les crimes contre l’Humanité.


L’histoire d’un déporté de sa commune, de son canton, dont on peut contacter la famille, dont on peut lire le nom sur un monument, dans les archives communales ou les ouvrages d’histoire locale, celle d’un enfant dont il ne reste aucune trace sauf  son nom, et parfois sa photo, etc. constituent  des entrées possibles efficaces, suscitant immédiatement  la surprise, parfois l’incrédulité, puis l’intérêt et la recherche.

 

 On peut ainsi dans un second temps mobiliser l’intérêt des personnes sur des connaissances plus générales de l’histoire de la déportation, des problématiques urgentes (comme la lutte contre le négationnisme), voire susciter leur engagement dans le travail de mémoire.

 

Dans la DT 08, nous mettons au point des outils pédagogiques sur ce principe à destination des scolaires, niveau  primaire et secondaire.


Les 4 DT de la région ont en projet commun  la réalisation  d’un CDRom  « 20 documents pour étudier la déportation en Champagne-Ardenne »

 

Pour la D.T. 08, C.Dollard-Leplomb.

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 00:38

DELEGATION TERRITORIALE

                             de

                Saône et Loire

                                         de

l'ASSOCIATION

des AMIS de la FONDATION

      pour la MEMOIRE de la DEPORTATION

 







 

 

REUNION DE BUREAU DU 09/11/2009

 

 

 

Etaient présents : J. DESBOIS, A. et N. BAUDOUIN,  J. VION,  A. CABRERO et G. BAUDOUIN

Etait excusé : R. JUILLARD

 

  

Invitations reçues et commémorations à venir:

Pour le 11 Novembre Alfred Cabrero, ainsi que Nathalie et Grégory Baudouin participeront à la commémoration à Mâcon ;  les autres membres ont participé aux commémorations dans leur commune respective.


Ce même jour, Anita et Jeannine Desbois participeront au repas des Anciens Combattants à Tournus.

 

L’ Assemblée Générale de « La ligne de démarcation » aura lieu le 21 novembre 2009 ; le Président donne délégation à Jean Vion pour le représenter.

 

 

Projet :

 

La Fédération des Œuvres Laïques (FOL), avec l’aide de laquelle nous organisions des conférences dans le cadre de l’Université pour Tous, a été dissoute.

Notre projet pour 2010 de faire venir Marie-Jo Chombard de Lawe est annulé. Par ailleurs, notre amie est âgée, très occupée et ne se déplace essentiellement que pour de grandes réunions.

 

A défaut de pouvoir compter sur elle, Anita propose de demander l’intervention de M. Walter Bassan (Haute-Savoie). Un jeune réalisateur, Gilles Perret, a effectué un film sur lui « Walter, retour en Résistance ». Ce film a beaucoup plu à Anita et les critiques du film sont bonnes, quand bien même les aspects politiques sous-jacents du film déplaisent à certains et font polémique, surtout de la part de personnes politiques de droite.

 

Pour des informations sur le film : www.walterretourenresistance.com

 

Avis partagé des membres du Bureau sur la proposition d’Anita compte tenu du risque de polémique ---) Grégory propose de faire passer le film à Mâcon sous son nom personnel (même si la DT apporte le soutien logistique), et va contacter l’Embobiné pour connaître les modalités de passage d’un film en ce cadre.

 

Il est possible également de faire venir M. Bassan pour une conférence en journée devant les collégiens sous l’égide de l’ AFMD, et de faire diffuser le film le soir hors AFMD.

Anita va voir  si MM. Bassan et Perret pourraient venir à Mâcon, éventuellement le 26 avril.

 

 

Le Concours National de la Résistance et de la Déportation 2009-10 a pour sujet « L’appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle et son impact jusqu’en 1945 », sujet sur la Résistance donc cette année.

La remise des prix en Saône-et-Loire aura lieu le 15  mai 2010.

 

Le 31/10 a eu lieu la réunion du bureau élargi du Comité départemental d’organisation du Concours.

Le nouveau président  est M. Lucien  ZAJDEL, en remplacement de M. Robert FICHET.

Alfred Cabrero était présent à la réunion ; il informe que le compte-rendu de la réunion du 31/10 est erroné en ce sens que le choix de ne plus distribuer « L’impossible oubli » n’a pas été pris à l’unanimité, contrairement à ce qui est écrit. Le choix de cet ouvrage en récompense du Concours a effectivement été discuté mais il n’y a pas eu de vote à ce sujet.

Pour mémoire : si le contenu de l’ouvrage est discuté, c’est que se pose la question politique sous-jacente du rôle du comité international de résistance dans la libération du camp de Buchenwald, et plus spécifiquement celui des dirigeants de la Brigade Française d’Action Libératrice que furent Frédéric-Henri Manhès et Marcel Paul.

 

Alfred Cabrero a insisté à nouveau pour que chaque association ou fédération donatrice de récompenses puisse choisir librement les ouvrages qu’elle offre.

 

Activité des membres du Bureau :

 

Jean Vion nous représente toujours au niveau du National (cf. infra).

Par ailleurs, il a remis au secrétariat la liste de ses activités depuis le début de l’année : 3 pages !

 

Alfred Cabrero a représenté l’AFMD à la réunion préparatoire et à l’inauguration de l’exposition « Age tendre et années noires » sur les jeunes en Saône-et-Loire pendant la IIème Guerre Mondiale, organisée par le Centre de Documentation « Résistance et Déportation en Saône-et-Loire » en partenariat avec le Conseil Général.

Il  a également tenu l’expo pendant une demi-journée.

 

 

Relations avec le National :

En qualité de membre, Jean Vion a assisté au Conseil d’Administration de l’AFMD à Paris le 7 novembre dernier. Il en est revenu assez désappointé : non seulement la réunion fut très courte (et il a passé plus de temps en transports et à attendre le train qu’en réunion), mais force est de constater que les représentants des petites DT n’ont pas voix au chapitre.

 

Une réunion des responsables de DT est prévue le 28/11/09 ; mais « l’invitation » est rédigée dans des termes plutôt désagréables. Il ressort de ce courrier qu’il est reproché aux petites Délégations de n’être pas suffisamment actives.

 

 

Questions diverses:

 

Sont essentiellement d’ordre financier :

-         La demande de subvention à la Ville de Mâcon pour 2010 a été déposée début septembre ;

 

-         A l’occasion de l’anniversaire du décès de notre ami et ancien trésorier Daniel Treilhou, il est décidé de verser à lAssociation DES POMPIERS ET DES HOMMES un don de 100€ pour contribuer au financement de leur prochaine action en Afrique début 2010 ;

 

-         Le Président a reçu le courrier d’une DT qui demande notre soutien dans la démarche qu’elle souhaite effectuer auprès du national : à l’avenir, elle demande que la part départementale des adhésions revenant aux DT qui gèrent elles-mêmes leur fichier d’adhérents soit supérieure à la part laissée aux DT dont le fichier est géré par le National (ce dernier à ce jour a eu vent officieusement de ce projet). La DT 71 accepte d’être solidaire de cette proposition pour 2010;

 

-         L’adhésion à l’AFMD étant maintenant déductible des impôts, il convient que la DT 71 effectue les récépissés d’adhésion 2009, à adresser à ses membres pour la prochaine déclaration de revenus ; Nathalie s’en chargera en prenant modèle sur ce que fait la DT 49.

 

Par ailleurs, Jean Vion se soucie de la demande du National de recevoir désormais tous les documents des DT par Internet, ou pour le moins des documents informatiques. Il ne dispose ni du matériel, ni des connaissances en la matière. Les membres du Bureau proposent de lui venir en aide aussi souvent que nécessaire.

 

Grégory a créé un blog pour l’AFMD 71 en juin dernier ; il l’alimente régulièrement.


http://memoiredeladeportation71.over-blog.com/

Au 09/11/09, le blog enregistrait 1288 visites en 5 mois.

 

 

 

L’Assemblée Générale  aura lieu le samedi 16 janvier 2010 à 10H00 à MACON, au Château du Grand Four (et non le 23 janvier comme proposé initialement).

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 00:20
Marie-Jose_Chombart_de_Lauwe_Francois_Jacob-2.jpg

samedi 19.12.2009, 05:05 - La Voix du Nord

|  CONCOURS |

Chaque année, le concours national de la Résistance et de la Déportation ...


permet à des collégiens et lycéens de réfléchir sur ces pages sombres de notre histoire. Pas seulement en terme de passé mais parce qu'il faut rester vigilant pour ne pas revivre certains évènements.

La remise des prix a eu lieu mardi à Paris, au cercle national des Armées, en présence des ministres de l'Education nationale et des Anciens Combattants.


La veille, les élèves avaient visité le conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et un plateau de télévision. Là encore, l'occasion de réfléchir sur l'information, un élément représentatif de la bonne santé démocratique d'un pays.


Mercredi, collégiens et lycéens ont visité le mont Valérien, à Paris, un endroit où de nombreux résistants furent fusillés.


La rencontre avec les ministres a été l'occasion d'échanges parfois vifs. Notamment avec Marie-José Chombart de Lauwe, présidente de la fondation pour la mémoire de la Déportation.


Guy Constant, un Arquois, invité en tant que fils de résistant et déporté, fut de ceux qui regrettèrent la diminution du nombre d'heures d'histoire.


Ce qui ne l'empêchera pas de continuer à prendre son bâton de pèlerin pour intervenir, à la demande des enseignants, dans les écoles de la région. •


Guy Constant, 19, rue de Sète, 62510 Arques, tél. 03 21 12 61 12

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 00:29

MÉMOIRE DEMAIN, UN DVD-ROM DE L'UNION DES DÉPORTÉS D'AUSCHWITZ

 

 

 

 

Réalisé par l’Union des déportés d’Auschwitz

, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et de la Ville de Paris, ce dvd-rom comprenant 8 heures de témoignages est une réponse de ceux qui sont revenus à leurs camarades morts, pour transmettre le souvenir de ce que furent la survie et la mort dans les camps de concentration et d’extermination.

Les enregistrements de la parole des témoins se sont déroulés sur les lieux mêmes, la rampe, le camp de quarantaine, la baraque des femmes, le camp des familles, le camp des Hongrois, le camp des hommes, le camp des Tsiganes...


Ce dvd-rom est muni d'un livret d'accompagnement à vocation pédagogique.

Il pourra être utilisé avec les classes de troisièmes, de premières et de terminales, et à l’université.

 

     
Partager cet article
Repost0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 00:12
Logo-AFMD.jpg

 

La Fondation pour la Mémoire de la Déportation - ou FMD -
a mené à bien à partir de 1996 le projet d’un Livre-Mémorial
afin de recenser tous les déportés partis de France, arrêtés par mesure de répression,
et de présenter les listes de déportés par transports et par ordre chronologique avec, pour chacun d’eux, des informations concernant l’état civil, le parcours en déportation, le matricule au premier camp, le devenir (rentré, décédé, disparu, non connu, la date et le lieu de libération ou de décès).

La base de données recense les noms de 89390 déportés présentés à l’intérieur de 363 listes de départs en déportation. Parmi eux, 88597 sont arrêtés par mesure de répression et 793 relèvent de cas de persécution. Environ 10% sont des femmes et près de 40% meurent en déportation alors que le devenir est connu pour 93% des déportés recensés.
http://www.bddm.org/liv/index_liv.php

La banque de données multimedia mise en ligne (BDDM) comporte 5 entrées
- Livre-Mémorial
- Etude des lieux d’internement 1938-1945
- Le centre de documentation
- La vidéothèque, collections audio-vidéo
- Documentation médico-sociale
http://www.bddm.org/

.
Le site permet de
Rechercher un déporté  ou d'interroger une liste de départ

Autres pistes possibles (source NM) :
Mémorial de la Shoah :
http://mms.pegasis.fr/jsp/core/MmsGlobalSearch.jsp
Yad Vashem : http://www.yadvashem.org/wps/portal/IY_HON_Welcome
Archives de la Croix rouge  sur le site d’Arolsen : http://www.its-arolsen.org/fr/page_daccueil/index.html
Morts dans les camps : http://www.mortsdanslescamps.com/indexfr.html

 


Partager cet article
Repost0
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 00:02
lundi 14 décembre 2009

 

Le conseil municipal s'est réuni jeudi 10. Parmi les nombreuses questions à l'ordre du jour, celle du lotissement prévu à côté de l'école. Une réunion aura lieu le 13 janvier pour relancer le projet « qui concerne toujours la construction de deux petits collectifs et cinq maisons individuelles », a rappelé le maire, Jean David.


Poste.
Une réunion avec les dirigeants de La Poste aura lieu le 21 décembre. Les négociations se poursuivent et l'ouverture des deux bureaux de poste de Belle-Isle-en-Terre et Louargat sera maintenue mais les horaires adaptés.


Subvention.
20 € à l'association Les amis de la fondation pour la mémoire de la déportation des Côtes-d'Armor.

Belle-Isle-en-Terre
novembre 2009 - Décembre 2009 -
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 21:05

lundi 14.12.2009, 05:01 - La Voix du Nord


Yvonne-Abbas.jpg 

Yvonne Abbas a évoqué devant les collégiens son parcours de résistante déportée à Ravensbrück.
| LANDRECIES |

Pour la troisième année consécutive, la cité scolaire Dupleix de Landrecies a reçu Yvonne Abbas, rescapée du camp de Ravensbrück. ...

Elle a témoigné devant 120 élèves du collège. Paul Roos, ancien président de l'association de la fondation pour la mémoire de la Déportation (AFMD) a lui aussi participé à cette conférence. Ce devoir de mémoire a été accompli à l'initiative des professeurs d'Histoire, Mlle Hideux, M. Clements et M. Dupret.

 

Yvonne Abbas a tout d'abord expliqué sa jeunesse durant les années du Front Populaire puis son engagement dans la Résistance dès 1940 face au nazisme. Agent de liaison entre la Madeleine et le Cambrésis, elle a aussi eu pour mission de préparer les tracts et journaux et d'en assurer la distribution. Elle a été arrêtée le matin de ses 20 ans en avril 1942. Elle a été durement interrogée par des policiers français collaborateurs avec l'occupant avant d'être envoyée au camp de Ravensbrück à 70 km de Berlin.

C'est avec beaucoup de dignité qu'elle a témoigné sur l'enfer concentrationnaire. C'est la solidarité entre les déportées et l'espoir qui lui ont permis de tenir. Elle a ensuite raconté son retour en France marqué par la découverte de la perte d'êtres très chers. Sa vie était brisée mais grâce à une force de caractère exceptionnelle, elle a su se reconstruire. Son témoignage s'est imposé comme une invitation à l'espoir et à la solidarité.

Son frère de 16 ans n'en est jamais revenu

Paul Roos a raconté son enfance en tant qu'« enfant caché » durant le conflit. Issu d'une famille juive, donc menacée par les persécutions nazies, il avait été caché par des gens bienveillants. C'est à cette époque que son frère aîné est arrêté dans la ville de Moissac par les nazis. Ce frère était âgé de 16 ans lorsqu'il a été envoyé en camp de concentration. Il n'en est jamais revenu. Meurtri par ces terribles épreuves, M. Roos en est lui aussi sorti grandi. Pour preuve, il témoigne sans haine. De plus, il a exprimé sa reconnaissance envers les gens qui l'avaient aidé, des Justes qui l'avaient simplement regardé comme un enfant en danger. Son témoignage est une leçon d'espoir mais aussi de tolérance. • 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 13:58



15-16 avril 2007 -
À l’occasion de Yom HaShoah, qui est la date retenue par l’État d’Israël pour la commémoration en mémoire des victimes de la Shoah, le Mouvement Juif Libéral de France (MJLF) et le Mémorial de la Shoah organisent pour la deuxième année consécutive la lecture des noms des déportés juifs de France devant le Mur des Noms.

Au cours de cette lecture publique, des anciens déportés, des familles de déportés, des enfants, des jeunes, prononceront, un à un, les noms de chaque homme, femme et enfant déporté, des convois n°4 au convoi n°35, à partir du Livre Mémorial de la déportation édité par Serge Klarsfeld. La lecture se poursuivra ensuite toute la nuit et la journée du lendemain 16 avril. Des offices seront célébrés à Paris dans toute la France.

Par ailleurs, La « marche des vivants », aura lieu à Auschwitz, rassemblant en particulier des jeunes, en souvenir des marches de la mort auxquelles ont été contraints les déportés après l’évacuation des camps.

Voir le programme de tous les événements

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Mémoire de la Résistance et de la Déportation
  • : il s'agit d'un blog dédié à la Mémoire en général et à la mémoire de la Résistance et de la Déportation en particulier
  • Contact

Recherche