Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 12:02
Les élèves ont symboliquement rempli une urne de terre, près de la borne où s'arrêtaient les convois de déportation. Ils ont également déposé une gerbe à la mémoire des déportés choletais dont ils ont lu les noms. DR
24 lycéens de Renaudeau sont partis cinq jours dans l'ancien camp de concentration. Une expérience reliée, en amont et en aval, à un travail sur l'histoire locale.
L'initiative

 

« Le point de départ, c'est le monument de la place Créac'h-Ferrari. Parmi les noms figurent ceux de déportés à Buchenwald. » Ces noms, l'histoire de ces déportés, c'est le début d'une histoire pour une classe de 1re du lycée Renaudeau. Depuis janvier, ils se sont lancés sur les traces des Choletais envoyés vers le camp de concentration du Thuringe. Leurs recherches, débutées au monument à la gloire des deux résistants choletais et poursuivis aux archives, leur ont permis de compléter la liste, la portant à une vingtaine de noms. Ceux qui en sont revenus comme ceux qui y sont restés.

« Ils n'avaient 16 ans que le soir »

L'initiative fait suite à deux précédents voyages d'élèves à Auschwitz, en 2006 et 2011. « Il s'agissait alors de la déportation des juifs. Nous nous sommes cette fois intéressés à une autre forme de déportation, liée à la répression », explique Bertrand Bossy, l'un des deux professeurs à avoir monté le projet, avec Tristan Jouanny. Grâce à l'aide financière de la Fondation pour la mémoire de la Déportation et de la Fédération Maginot, ils ont pu limiter à 200 € au maximum la participation des familles pour se rendre à Buchenwald.

« Savoir qu'on allait se rendre sur place nous a fait voir toute la préparation différemment », atteste Romain, l'un des élèves. Il en a même donné au-delà de ce qu'ils imaginaient. Logés dans les anciens bâtiments (rénovés) des SS, participant à des ateliers leur permettant de manipuler des objets, visitant l'usine souterraine de Dora, ils ont vécu en totale immersion pendant cinq jours. « C'ét

Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 14:26


Le dimanche 5 mai 2013, le Comité du Souvenir du Camp de Voves et L'Amicale du Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt organisent, avec la participation des élèves des établissements scolaires de Voves, des cérémonies commémoratives pour le 69ème anniversaire de la liquidation du camp de Voves.
Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 14:25


Le samedi 13 avril à 17h00 a lieu le vernissage de l'exposition "Des polytechniciens dans la Résistance", au Mémorial de l'internement et de la déportation de Compiègne. L'exposition se tiendra du 13 avril au 22 septembre 2013.

Renseignement au 03.44.96.37.00 ou sur www.memorial-compiegne.fr



Malgré les engagements de certains polytechniciens hauts fonctionnaires dans la collaboration avec l’occupant, malgré l’attentisme d’autres, on trouve des polytechniciens dans tous les secteurs de la Résistance, tant extérieure (Forces Françaises Libres) qu’intérieure (FFI, BCRA) , et au moins 250 d’entre eux ont sacrifié leur vie dans les campagnes d’Afrique, d’Italie, de France et d’Allemagne, dans des maquis, face au peloton d’exécution ou dans l’enfer des camps de concentration, dont certains sont passés par le camp de Compiègne.

Ceux-là ont voulu agir, ont refusé de se résigner. Les valeurs humaines et républicaines qu’ils défendaient restent actuelles.
Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 14:24



  
Samedi 27 avril à 16h00, le mémorial de Compiègne propose, à l’occasion de la date anniversaire du départ du convoi des Tatoués (27 avril 1944) dans lequel se trouvait Robert Desnos, de faire découvrir certains de ses textes. 
La Compagnie "Souffler n’est pas jouer" organise une lecture de certains textes de Robert Desnos.
Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 14:23


Dimanche 28 avril, à l'occasion de la Journée Nationale du Souvenir de la Déportation, le Mémorial sera, comme chaque année, ouvert gratuitement au public toute la journée.


  
A 15h00, une conférence aura lieu autour du spectacle "Oubliés", de la "Compagnie des Lucioles" (Informations sur ce spectacle ci-dessous). Le thème de cette conférence sera : "Ils savaient. Savaient-ils ? - L’Europe et l’Amérique face à la déportation. Le poids de l’histoire, la responsabilité de la mémoire".
Les intervenants seront :  
Jean-Rock Gaudreault, auteur de la pièce (via skype, il habite au Canada)  
Jérôme Wacquiez, metteur en scène
Charlotte Baglan, comédienne
Thomas Fontaine, historien spécialiste de la déportation de répression, auteur de plusieurs ouvrages de référence sur le sujet.
Leur présence permettra non seulement d’approfondir les contenus de la pièce mais aussi d’aborder le sujet de l’art dans le travail de mémoire.
Entrée libre.



"Oubliés" se déroule un jour de printemps, en Pologne : une jeune lycéenne est oubliée sur une aire d'autoroute,en pleine campagne, alors qu’elle se rend avec sa classe au camp d’Auschwitz pour un voyage scolaire. Elle est québécoise mais vit à Paris. Seule et perdue, condamnée à attendre le retour du bus, elle fera la connaissance detrois étranges personnages : un panneau de direction, une vieille pièce de métal rouillé et un loup… 

La pièce sera jouée à l'Espace Jean Legendre le mardi 7 mai à 20h30.
Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 14:22




En novembre 1944, les troupes alliées découvrent à l’Institut d’anatomie de l’université de Strasbourg 86 corps atrocement mutilés, les corps de juifs gazés au camp de Natzweiler-Struthof. Une découverte qui va mettre à jour l’un des projets les plus inconcevables et les plus méconnus du régime nazi…

Ce documentaire sera également diffusé sur France 3 le 29 avril 2013  à 23 heures 50 et sur France 3 Alsace le 18 mai 2013 à 15 heures 20.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 14:20

FONDATION AUSCHWITZ – MÉMOIRE D’AUSCHWITZ ASBL

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEmail

 

logo_auschwitz


La Fondation Auschwitz a la tristesse de vous annoncer le décès de son Président

Le Baron Paul HALTER

Rescapé d’Auschwitz et Résistant

 

paul_halter

 

Président de l’Amicale des Ex-Prisonniers Politiques d’Auschwitz-Birkenau, Camps et Prisons de Silésie
Président de la Fondation Auschwitz
Président de l’ASBL Mémoire d’Auschwitz

 

Officier de l'ordre de Léopold II avec deux glaives croisés
Croix de guerre 1940 avec palme
Médaille de la résistance 1940-1945
Médaille du combattant volontaire de guerre 1940-1945
Croix du prisonnier politique 1940-1945
Croix d'Auschwitz (Pologne)
Croix Fédérale du mérite de 1e classe de la République Fédérale d’Allemagne
Il fut élevé au rang de baron par SM le roi Albert II de Belgique en 1996
Sa devise était « Honneur Devoir Équité »

 

Né à Genève le 10 octobre 1920 et décédé à Molenbeek, le 30 mars 2013

 

Selon son souhait, son corps sera légué à la science

Partager cet article
Repost0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 14:19

Cette année, les cérémonies de Yom Hashoa coïncideront avec la célébration du 60e anniversaire de l’Institut-Mémorial de Yad Vashem ainsi que du 50e anniversaire de la création du département des Justes de cette institution et de la nomination du premier « Juste parmi les Nations ».

 
Le Comité Français pour Yad Vashem a saisi cette occasion pour organiser un voyage regroupant une vingtaine de maires et élus de communes de France faisant partie du Réseau « Villes et Villages des Justes » ou ayant créé un lieu de mémoire en hommage aux Justes de France.
Le programme de ce voyage sera très riche et comportera notamment :
o Une rencontre avec le Maire de Jérusalem et des élus israéliens
o Les cérémonies de commémoration de Yom Hashoa à Yad Vashem Jérusalem
o Une rencontre avec des descendants de Justes français (voyage organisé par la Fondation France-Israël, en partenariat avec le Comité Français pour Yad Vashem)
o Une rencontre avec l’ambassadeur de France à Tel-Aviv
o Des visites : Jérusalem, la vieille ville et les sites religieux ; différents sites autour de la Mer Morte.
Ce voyage sera également l'occasion de faire connaitre en 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 03:51


Le mardi 09 avril à 15h et a 18h, et le mercredi 10 avril à 11h, au CERCIL - Musée Mémorial des enfants du Vel d'Hiv (45 rue Bourdon Blanc à ORLÉANS), au ra lieu la lecture théâtralisée "Germaine Tillion : la mémoire et la raison", conçue et interprétée par Claire Vidoni.

“Les traces de mon activité forment un tout, reliées par le même fil rouge de fidélité à une certaine idée de l'humanité qui ne m'a jamais quittée.”

Il est très difficile de scinder l’existence de Germaine Tillion en plusieurs compartiments ; la lecture théâtralisée que propose Claire Vidoni couvre plus particulièrement la période 1940/1945. A travers divers textes et témoignages recueillis par la comédienne, le public pourra découvrir toute la richesse, le courage et l’intelligence de cette femme hors du commun.

Conception et interprétation : Claire Vidoni
Montage sonore : Christophe Sechet
Remerciements à Hélène Delavault et Tzvetan Todorov pour leur étroite collaboration.


Germaine Tillion voit le jour en 1907 à Allègre, en Haute-Loire. Dès 1926, ses travaux d’ethnologue la conduisent à étudier la population Chaouia des Aurès, en Algérie.

Au retour d’une de ses missions en 1940, la France est occupée par les troupes allemandes, Germaine entre alors en Résistance. Elle sera arrêtée en Août 1942, emprisonnée à la Santé, puis à Fresnes, avant d’être déportée à Ravensbrück en Octobre 1943. De retour des camps, elle retournera en Algérie où elle traversera les affres d’une autre guerre…

Toute sa vie durant, elle sera le précieux témoin de douloureux moments de notre Histoire, et mettra un point d’honneur à relater les terribles moments vécus, dans un souci d’objectivité accompagné d’une magnifique empathie envers le genre humain.
Partager cet article
Repost0
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 10:59

Pour notre voyage de mémoire, nous vous proposons cette année la visite du Mémorial de l’Alsace Moselle, situé à Schirmeck en haut d’une colline face au camp du Struthof.

Ce mémorial, avec une mise en scène très moderne, nous fait voyager au cœur de l’histoire contemporaine de l’Europe.

Il présente l’histoire particulière des Alsaciens et des Mosellans qui ont changé quatre fois de nationalité entre 1870 et 1945 avec un accent sur les années 1939/1945.

Après le repas, pris au Centre International de Séjour de La Claquette, nous nous rendrons au camp du Struthof pour une nouvelle visite pour certains et un pèlerinage pour les autres.

Par le dépôt d’une gerbe au monument du camp, nous rendrons un hommage à ceux qui sont morts pour que nous vivions l’Europe actuelle

Programme

Le matin, à partir de 10 h 30, visite du Mémorial, avec un guide
- A 12 h 30, repas au CIS de La Claquette
- A 14 h 30 montée au camp du Struthof et visite du camp et des musées.
Départ à 17 h 30 au plus tard.

Conditions

Prix par personne tout compris : 65 € pour les adhérents et 75 € pour les non-adhérents.
25 € pour les moins de 16 ans.

Départ de Reims, parking René Tys près de la patinoire, à 6 heures
Retour prévu à Reims vers 22 heures.

Départ possible de Châlons si il y

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Mémoire de la Résistance et de la Déportation
  • : il s'agit d'un blog dédié à la Mémoire en général et à la mémoire de la Résistance et de la Déportation en particulier
  • Contact

Recherche