Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 20:35

 

premiere de couverture

 

Cher M. , 

 

Je vous annonce la parution prochaine de mon nouveau  livre intitulé TEMOIGNER DE CES VIES-PEINDRE LA MEMOIRE.

Il est édité par les Editions du Signe et sera disponible en librairie en décembre 2012. Vous y découvrirez toutes les oeuvres créées (peintures,céramiques et textes) depuis 2008 jusqu'à aujoud'hui, avec beaucoup de nouvelles créations,  des toiles autour de la Shoah, d'autres autour du génocide tsigane, ainsi que  30 survivants en  céramique. Le parcours de l'exposition y est présenté avec des photos pleines de sensibilité et des textes d'historiens. On ressentira ainsi le lien entre les oeuvres et les lieux de mémoire où elles furent exposées, afin de renforcer par les toiles la force de mémoire de ces lieux du passé pour qu'ils s'ancrent dans un présent. Enfin, vous y découvrirez de nouveaux textes,  des réflexions et des témoignages afin que s'entrelacent les oeuvres et les mémoires individuelles en plus de l'Histoire.

 

Voici un FILM présentant LE PARCOURS EUROPEEN DE MEMOIRE de l'exposition:   http://youtu.be/hwCVrjQ0mGg< /span>

 

 

Je me tiens à votre disposition pour toute information complémentaire. Bien cordialement

Francine Mayran
www.fmayran.com

06 35 13 02 40

 

Voici quelques photos des céramiques lors de la récente exposition au Conseil Régional d'Alsace à Strasbourg:

 

VERNISSAGE

 

 SCULPTURE 2    SCULPTURE 3      SCULPTURES 2              

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 21:04

Le 30 juillet 1940, Hermann Goering, qui dirige la Luftwaffe, l'aviation de combat allemande, annonce le début de la «grande bataille aérienne» contre l'Angleterre, selon ses propres mots.

Après l'invasion de la France, surprenante de rapidité, Hitler escompte une soumission de l'Angleterre, dernière puissance européenne à lui résister. Mais celle-ci, dirigée avec détermination par Winston Churchill, rejette les offres de paix venues d'Allemagne.

Pour abattre l'Angleterre, le dictateur allemand doit en premier lieu obtenir la maîtrise du ciel au-dessus de la Manche. Mais son offensive va tourner court du fait de la résistance héroïque des pilotes britanniques, qui disposent d'un nombre à peu près équivalent d'appareils (en particulier les redoutables Spitfire).

De juillet à octobre, 415 pilotes anglais perdront la vie dans cet affrontement décisif. Le Premier ministre exprimera dès le 20 août la reconnaissance des Britanniques à leur égard : «Jamais dans l'histoire des guerres un si grand nombre d'hommes n'ont dû autant à un si petit nombre».

Devant l'incapacité de vaincre la chasse adverse, Hitler reconnaît son échec et renonce dès le 12 octobre à son projet d'invasion. C'est un premier et immense succès pour Churchill et les Britanniques.

Les civils, nouvelles cibles

Un mois plus tôt, cependant, le 7 septembre, Hitler a inauguré une nouvelle tactique consistant à bombarder systématiquement les vill

http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=19400730

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 20:16

Émotion à Loos-en-Gohelle et chez les anciens combattants avec la disparition de Valéria Vozel.

 Valéria Vosel était un symbole du devoir de Mémoire.

http://www.lavoixdunord.fr/region/anciens-combattants-valeria-vozel-s-en-est-allee-jna35b0n603419

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 20:38

logos Cercle Jean Moulin

 

Le Président de la République a reconnu aujourd'hui la responsabilité historique de la France dans la rafle des juifs "du vélodrome d'hiver" commise le 16 juillet 1942 à Paris par la police française au service de l'occupant nazi. Le Président de la République a dénoncé, à juste titre, le fait que la jeunesse d'aujourd'hui méconnaisse sont histoire, l’histoire de France et l'histoire de la France, et a de ce fait, à notre sens,souligné les carences de la Mémoire et de sa transmission.

Dès lors, le Président de la République se devrait de rattraper le retard pris dans le budget des anciens combattants, qui se répercute dans les moyens donnés à l'Office Nationale des Anciens Combattants et ses structures départementales (ODAC) lesquels pèchent par manque flagrant de moyens financiers et humains ne serait ce que pour apporter des réponses à ceux qui ont combattu pour la France et la République, à ceux qui blessés ont donné leur sang, leurs familles, et à leurs descendants.

Le Président de la République a affirmé à tort à l'occasion de la commémoration de cette rafle "Ce crime a été commis en France par la France".... "La reconnaissance de cette faute a été énoncée pour la première fois, avec lucidité et courage, par le président Jacques Chirac, le 16 juillet 1995", a souligné le Président de la République. Ce crime "fut aussi un crime contre la France, une trahison de ses valeurs. Ces mêmes valeurs que la Résistance, la France libre, les Justes surent incarner dans l'honneur", a ajouté le chef de l'Etat.

Nous réitérons : le Cercle Jean Moulin, désireux de laisser passer le temps de l'émotion et du recueillement national, tient à rappeler que "la France c'est la République" comme l'a dit le Général de Gaulle. C'est pour cette France, pour la République et ses valeurs que, pour la postérité, Jean Moulin a donné sa vie

Aujourd'hui la mode de la repentance s'applique à tout et à n'importe quoi, comme un enfant qui après avoir fait une bêtise dit "j'ai pas exprès, je m'excuse" et pense que cela va l'exonérer de réparations.

Le 16 juillet 1995 à la faveur d'un discours, le Président de la République, Jacques Chirac, déclare « que ces heures noires souillent à jamais notre Histoire, et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui, la folie criminelle de l'occupant a été secondée par des Français, par l'état français » reconnaissant ainsi la faute de la France et de la République.

Le Cercle Jean Moulin tient à s'élever contre ce raccourci. Ces crimes ont été perpétrés par le régime de Vichy, encouragés par les ordonnances signées par le Maréchal Pétain, chef de l'etat français. 

Le Général de Gaulle avait déclaré à son retour que la République n'avait jamais cessé et que ses décrets étaient nuls et non avenus. Ce n'est pas la France qui a signé ces ordonnances, ce n'est pas la République. Si la France et la République doivent se recueillir sur toutes les victimes de l’Allemagne nazies décédées en Déportation en général et ceux de la rafle du Vel d'Hiv en particulier, elle n'a pas a faire acte de repentance en la matière.

Grégory Baudouin
Président du cercle Jean Moulin 0607595069
Partager cet article
Repost0
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 20:36
Par décret du 13 juillet 2012, publié au journal officiel du 14 juillet 2012, Albin Rychlik déporté résistant, domicilié à Montceau-les-Mines a été promu au grade d’officier dans l’ordre national de la Légion d’honneur, au titre du ministère des anciens combattant...

http://www.lejsl.com/loisirs/2012/07/23/legion-d-honneur-deux-promus-en-saone-et-loire

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 08:02
Le 16 juillet 1942 a lieu la rafle du Vél d'Hiv. Sous le nom de code « Vent printanier », les Allemands ont projeté d'arrêter un grand nombre de Juifs dans toute l'Europe occupée.

En France, l'administration, jalouse de ses droits (!), veut s'en charger elle-même. C'est ainsi qu'à Paris, 7.000 policiers et gendarmes sous les ordres de René Bousquet, jeune et efficace fonctionnaire du gouvernement de Vichy, arrêtent 13.000 Juifs, y compris 4.000 enfants que les nazis n'avaient pas formellement réclamés. La moitié sont parqués dans le camp de Drancy, au nord de Paris, les autres dans le vélodrome d'hiver de la rue Nélaton (15e arrondissement). Quelques jours après, tous sont convoyés vers les camps d'extermination. Quelques dizaines seulement en reviendront.

La rafle scelle la collaboration entre Vichy et l'occupant allemand. Mais elle entraîne aussi une fracture dans l'opinion française, jusque-là massivement indifférente ou attentiste. Beaucoup de citoyens basculent dans la Résistance, plus ou moins active ; d'autres, à l'inverse, se radicalisent et basculent dans l'antisémitisme et la collaboration.

Il a fallu attendre le 16 juillet 1995 pour qu'à la faveur d'un très beau et très émouvant discours, un président, Jacques Chirac, reconnaisse officiellement «  que ces heures noires souillent à jamais notre histoire, et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui, la folie criminelle de l'occupant a été secondée par des Français, par l'Etat français  ».

suite de l'article

http://www.herodote.net/almanach/jour.php?jour=0716

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 08:00

Le 14 juillet 1950, plus d’un millier de personnes accompagnent le corps de Jean Authier au cimetière de Louyat à Limoges. Un vibrant hommage, six ans après l’arrestation du résistant.

 

«Ce matin-là, c'était l'anniversaire de maman et elle était malade, se souvient Huguette Laplagne, 92 ans. La sonnette a retenti, papa a regardé par la fenêtre et est descendu ouvrir. On ne l'a jamais revuæ » Ce 4 mai 1944, Jean Authier, responsable d'un réseau de résistance implanté dans les quartiers Beaublanc, Beaupuy et Montjovis de Limoges, vient d'être arrêté par la Gestapo.

Wagon. Enfermé à la prison de Limoges et torturé pendant des jours dans les locaux des services allemands de l'impasse d'Isly, le capitaine de l'armée secrète est ensuite chargé dans un wagon à bestiaux, direction l'Allemagneæ

Le camp. Il passe un an au camp de Neuengamme, près de Hambourg, réputé pour être celui de « la mort par le travail ». Sa famille restée à Limoges ignore tout de son sort. « Mon grand-père, à qui on ne disait pas tout, raconte Huguette, nous disait : "ne vous en faite

http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/haute-vienne/2012/07/14/le-14-juillet-1950-le-corps-du-resistant-mort-en-deportation-jean-authier-est-inhume-a-limoges-1221521.html

Partager cet article
Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 07:57

Tsiganes-scene-liberty-j.jpg

Scène du film Liberty - Tony Gatlif

► 1:51► 1:51
www.dailymotion.com/.../xlk4sq_r-sistons-video-5-un...8 oct. 2011 - 2 min
Pourquoi commémorer seulement un génocide, alors qu'il y en a tant d'autres, aussi effroyables ...

Un de mes posts sur le site de Michel Collon :

michelcollon.info › Analyses et témoignages › Archives

"La vraie Gitane était Française"

Mon premier article,

publié par le magazine Noir et Blanc

Vrai Gitane..

.

gitanlite-copie-1.jpg

Au Sacro-Monte, avec mes amis Gitans, à 22 ans..
.

Commémorer tous les génocides ensemble :

Une des causes

pour lesquelles je me suis le plus engagée...

par Chantal Dupille

A la Fête du Travailler Catalan, le 29 juin 2012, j'ai rencontré une femme formidable, la responsable de l'AFMD, l'Association des "Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation". But de l'AFMD : Se souvenir de toutes les victimes du Nazisme en même temps, et de surcroît, de toutes les victimes des génocides.

Vers 1998, m'a-t-elle expliqué, il y a eu une scission - ce que je ne savais pas - : "Avec Mme Simone Veil, les Juifs mirent en place la Fondation de la mémoire de la Shoah".

Comme l'AFMD, depuis des années - c'est d'ailleurs une cause prioritaire pour moi - je plaide pour la commémoration de tous les génocides ensemble, Amerindiens, Arméniens, Tsiganes, etc.  C'est une question de justice, tout simplement...

Voici quelques-uns de mes engagements... en particulier pour la reconnaissance du génocide tsigane, que j'ai été une des premières à populariser sous mon pseudo eva R-sistons.

Chantal Dupille

Les Tsiganes furent, comme les Juifs,

interpellés et mis dans des camps.
Voici une carte des camps de concentration en France.

Les camps pour Tsiganes figurent en bleu :


Carte des camps en France

La "Shoah" des Tsiganes

http://chantaldupille.over-blog.com/article-pour-la-commemoration-de-tous-les-genocides-ensemble-chantal-dupille-108077912.html

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 21:42

Le nazi le plus recherché au monde, Laszlo Csatary, retrouvé vivant en Hongrie

Le criminel nazi Laszlo Csatary, considéré comme le plus recherché au monde, a été localisé vivant à Budapest, a indiqué aujourd'hui le directeur du bureau du centre Wiesenthal en Israël. Agé de 97 ans, il est accusé de complicité dans la mort de 15.700 juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale.

"Je confirme que Laszlo Csatary a été identifié et retrouvé à Budapest", a déclaré à l'Agence France-Presse Efraim Zuroff. "Le (quotidien britannique) The Sun a pu le photographier et le filmer grâce à des informations que nous avions fournies en septembre 2011", a-t-il ajouté.

Selon le Sun, il vivrait dans un deux-pièces à Budapest.

Partager cet article
Repost0
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 00:08

gettho-a-l-ange.jpg

 Ghetto à l'ange, 1958 - Isaac Celnikier

      

   Il nous faut ouvrir cette parenthèse consacrée aux enfants Juifs exterminés à Ellrich. Lucien n’était pas encore arrivé dans ce camp au moment des faits. Mais cet évènement extraordinaire de cruauté aura de grandes répercussions auprès des détenus qui en auront connaissance, même plusieurs mois après.

 

 

         Nous avons raconté les gestes de compassion du Meister, le « vieux », en faveur de Lucien et de Jacques et Michel Stègre. Lucien met en avant leur jeunesse pour expliquer les bribes d’humanité dont ont fait preuve quelques Allemands. Plus loin, nous évoquerons encore d’autres moments de tension où le jeune âge de Lucien lui aurait permis de s’en tirer sans dommages. Le Kapo sera à plusieurs reprises stoppé dans son intention de frapper, se rendant compte qu’il a finalement devant lui un trop jeune garçon.

         Lucien met en relation cette espèce de mansuétude avec l’histoire des enfants Juifs massacrés dans le marais du camp au tout début de son histoire. Cette exécution de masse, particulièrement horrible, mais bien à l’image des pires crimes nazis a, semble-t-il, beaucoup frappé les esprits, tous les esprits, des détenus aux Kapos.

         Et Lucien de répéter les « Junge,Junge » prononcés par celui qui venait subitement de renoncer à le gifler. Pensait-il à ce moment précis, où son bras retombait et où il tournait les talons, aux jeunes Juifs assassinés là, quelques mois auparavant ? C’est, en tout cas, ce que pense Lucien.

 

         Joseph Jourdren arrivé à Ellrich le 27 mars 1944 raconte cette terrible histoire. Voici de larges extraits de ce témoignage qui date de 1992 et qui a été publié dans Patriote Résistant, le mensuel de la FNDIRP (Fédération Nationale des Déportés et Internés Résistants et Patriotes).

         « Je suis ar

http://jacquotboileaualain.over-blog.com/article-partir-pour-l-allemagne-13-le-massacre-des-enfants-juifs-108059259.html

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Mémoire de la Résistance et de la Déportation
  • : il s'agit d'un blog dédié à la Mémoire en général et à la mémoire de la Résistance et de la Déportation en particulier
  • Contact

Recherche