Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 17:32
La bibliothèque municipale et les Amis du Livre vous invitent à venir écouter Paul Chytelman

La bibliothèque municipale et les Amis du Livre vous invitent à venir écouter Paul Chytelman

http://www.lest-eclair.fr/article/culture-et-loisirs/paul-chytelman-temoigne

 

 

Brienne-le-Château - MERCREDI 20 MARS - La bibliothèque municipale et les Amis du Livre vous invitent à venir écouter Paul Chytelman, mercredi 20 mars à 20 h, à la salle polyvalente de la Maison de la famille.
Paul Chytelman, né en 1922 en Pologne, arrive l'année suivante en France avec sa mère. En 1940, il s'engage dans la Résistance. Arrêté en 1944 par la Gestapo, il est déporté à Auschwitz, puis dans plusieurs autres camps. Libéré en 1945 par les troupes britanniques, il obtient plusieurs décorations et la nationalité française pour « services rendus à la patrie ».
Préside

Partager cet article
Repost0
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 21:10

Albert Goering, le frère du dignitaire nazi Hermann Goering, est aujourd'hui parmi celles et ceux susceptibles de recevoir le titre de Juste parmi les nations.

 

 Albert, le frère cadet d'Hermann Goering, est un homme d'affaires décédé en 1966.

 

Il aurait sauvé plusieurs centaines de juifs et d'opposants politiques durant la seconde guerre mondiale.

Irena Steinfeldt, qui dirige à Yad Vashem, le Département des Justes parmi les Nations, travaille à un dossier sur Albert Goering; la récompense n'est en effet attribuée que si le possible récipiendaire remplit deux critères : avoir sauvé des juifs, et avoir risqué sa vie pour le faire.
En dépit de positionnements politiques conflictuels, les frères Goering ont toujours été très proches. 

Mais Albert a utilisé son influence – et celle que lui conférait la position de son frère dans l'appareil du IIIè Reich – pour sauver des juifs et, également, des opposants politiques au régime nazi.
Un nom, une position qui lui ont permis d'éviter les investigations trop poussées de la Gestapo, dont l'un des premiers rapports expliquait "qu'Albert semblait détester des rassemblements nazis 
au cours desquels il avait plusieurs fois refusé de faire ou de répondre au salut "Heil Hitler".

Durant la majeure partie de la guerre, albert Goering était employé comme directeur export en Tchécoslovaquie, un pays qui a fabriqué d'importantes quantités d'armes pour la machine de guerre n...

http://www.yadvashem-france.org/la-vie-du-comite/actualites/actualites-de-jerusalem/goering-peut-etre-juste-parmi-les-nations/

Partager cet article
Repost0
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 23:42
Après des centaines de biographies et d'études consacrées au nazisme, la vie du plus sanguinaire des dictateurs conserve une part de mystère. Quatre nouveaux ouvrages, de Laurence Rees à Pierre Milza, marquent les 80 ans de l'arrivée au pouvoir de Hitler.

Dernières nouvelles de Hitler
On connaît les grandes lignes du portrait de Hitler composé au fil des années par les recherches historiques. Un peintre raté et effacé, passé sous l'uniforme en 1914 mais plus ou moins planqué, devenu un ancien combattant de la Grande Guerre ruminant son aigreur et qui mua, dans une Allemagne vaincue secouée par les crises, en un agitateur bientôt prêt à tout pour prendre le pouvoir. Un être asocial, tantôt hésitant, tantôt d'une confiance inébranlable, capable d'entraîner des masses consentantes dans les abîmes sans fond de l'inhumanité, grâce à la connivence de multiples acteurs. 


Un dictateur paresseux, auteur, sur le plan militaire, de coups de génie comme de bourdes monumentales, doublé d'un tyran génocidaire qui érigea la haine et la destruction en doctrine politique. Selon d'autres historiens - et une piste suivie par le renseignement américain dès 1947 -, le chef de l'Etat nazi, certain d'être guidé par «la Providence», était de surcroît cliniquement atteint de folie (mais bien responsable de ses actes), comme le laisse supposer son hospitalisation en octobre-novembre 1918 dans le département psychiatrique de l'hôpital de Pasewalk. 

Charisme mortifère 

La quintessence du personnage se situe toutefois dans son charisme paradoxal, sans lequel cet ex-caporal autrichien serait resté un obscur pangermaniste. C'est ce charisme mortifère qu'observe à la loupe l'historien et journaliste Laurence Rees, ancien directeur de la chaîne BBC History, dans un passionnant essai psycho-historique aujourd'hui publié sous le titre Adolf Hitler, la séduction du diable (Albin Michel). Son titre originel en anglais, The Dark Charisma of Adolf Hitler («le Sombre Charisme d'Adolf Hitler»), n'a pas la connotation inutilement surnaturelle du titre français. Car Hitler a bien adossé ses actes à un pouvoir concret que Rees s'emploie à rendre palpable : comment le «pouvoir de séduction» de Hitler, a priori inexistant, a-t-il pris forme ? Quelle attirance, quel rejet, quel aveuglement Hitler a-t-il suscités ? 


Comment sa force de conviction a-t-elle pu subsister alors que la défaite de Stalingrad, début 1943, démontrait toute l'irrationalité des certitudes hitlériennes ? Pour répondre à ces questions, l'auteur a puisé dans un solide corpus de témoignages - Allemands lambda et caciques du Reich - constitué par ses soins au cours des vingt dernières années. 

«Mon impression est que, fort heureusement, cet homme, Hitler, n'accédera jamais au pouvoir», crut ainsi l'un de ces témoins des années 20. «Ceux avec qui j'étais, les nombreuses personnes qui assistaient partout aux conférences du parti, tous le croyaient, et la seule raison qu'ils avaient de le croire, c'était parce qu'il était évident que lui aussi y croyait», juge un autre. La mise en perspective de ces confessions contradictoires, recoupées par divers documents, révèle les ingré
Partager cet article
Repost0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 22:06

Cher(e)s ami(e)s, 

 

Notre pétition pour que le 27 mai devienne Journée Nationale de la Résistance sur "pétition publique" a déjà recueilli , en quelques jours près de 500 signatures, j'espère que l'on arrivera à 1000 bientôt en cliquant, si vous êtes d'accord, 

sur le lien ci-dessous

 

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2013N35924

 

et en relançant tous vos contacts en leur demandant de faire de même

 

Nous vous demandons un autre effort car nous essayons un nouveau site de pétition qui semble fort performant


Nous venons de mettre notre pétition en ligne sur le Site de Pétitions Citoyennes d'Avaaz.

Cette cause, vous le savez nous tient vraiment à cœur et je pense qu'ensemble, nous pouvons agir pour la défendre. Notre objectif est de recueillir au moins 1000 signatures ( nous en avons obtenu, grâce à vous, plus de 2200 pour l'appel des vétérans de la Résistance du Plateau de Glières en 2012 et nous avons besoin de votre aide pour y parvenir cette fois encore.

Pour en savoir plus et signer la nouvelle pétition, cliquez ici: 


http://www.avaaz.org/fr/petition/linstauration_en_France_dune_journee_nationale_de_la_Resistance_non_feriee_le_27_mai//?launch


Veuillez prendre un instant pour nous aider: faites passer le mot -- de telles campagnes démarrent toujours timidement, mais prennent de l'ampleur lorsque des gens comme vous s'y impliquent!

 

Deux liens en bleu ci-dessus, 

deux pétitions à signer et faire signer.

 

Nous apprenons qu'une proposition de loi a été déposée dans ce sens au Sénat le 12 février par le groupe socialiste, souhaitons qu'elle aboutisse, faisons tout pour cela, nous comptons sur vous

 

Merci mille fois,

 

Cordialement

 

Michel Vial

Résister Aujourd'hui


resister.aujourdhui@gmail.com

www.resisteraujourdhui.blogspot.com  

(en cours de reconstruction)

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 22:16

http://lhistoireenrafale.blogs.lunion.presse.fr/2013/02/18/1749/

Pierre Lorillon, 94 ans, l’un des trois derniers pilotes encore vivant du prestigieux escadron de chasse “Normandie-Niémen” est décédé dimanche à Lumio (Corse). Après la disparition de Roland de la Poype à l’automne dernier, il ne reste plus que deux figures de cette unité qui ont participé aux combats aériens pendant la Seconde Guerre mondiale dans le ciel soviétique: Jean Sauvage, 95 ans et Gaël Taburet, 94 ans. Il y aurait encore neuf mécaniciens de cette époque en vie.
Après une première tentative infructueuse pour rejoindre la Grande-Bretagne depuis l’Afrique du Nord, Pierre Lorillon avait persisté dans sa volonté de servir la France combattante. C’est le 8 mai 1944 qu’il avait rejoint le “Neu-Neu”. Il avait remporté sa première victoire aérienne le 1er août, suivie de sept autres. Il avait ensuite servi en Indochine et en Algérie. Cité dix-huit fois dont treize fois à l’ordre de l’armée aérienne, il était une référence.
Kader Arif, ministre délégué auprès du ministre de la Défense,chargé des Anciens combattants, a exprimé à la famille de ce grand pilote et à tous les aviateurs dans la peine qui saluent leur aîné cet hommage: “La France porte aujourd’hui le deuil de ce pilote de chasse émérit

Partager cet article
Repost0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 22:01
Ce débat-là déchire depuis longtemps les historiens de Vichy. Certains accusent en effet le pionnier Robert Paxton d'avoir sous-estimé le nombre de soldats allemands présents en France entre 1940 et 1944, abîmant l'image du pays. Un enjeu symbolique toujours à vif.

CHEVROT CHARLES/SIPA
CHEVROT CHARLES/SIPA
Rarement posée dans les centaines d'ouvrages consacrés à la période, la question du chiffrage exact des troupes d'occupation allemandes en France se révèle lourde d'implications, et pas seulement pour déterminer le degré de soumission du régime de Vichy. Les Français furent-ils confrontés à une force militaire numériquement faible qui eût été incapable d'imposer sa mainmise sans la collaboration de Vichy, comme le soutient depuis toujours l'historien américain Robert Paxton ? Ou bien l'occupant put-il réellement appuyer sa domination sur des effectifs importants et redoutables ? 

Depuis les années 70, Robert Paxton, auteur de la France de Vichy (1973), a vu ses thèses s'imposer jusqu'à occuper une place à part dans le panthéon historiographique : promoteur d'une révolution scientifique qui porte son nom - la révolution «paxtonienne» -, l'historien a largement contribué à la reconnaissance des crimes de Vichy par Jacques Chirac en 1995, suivi par François Hollande en juillet 2012. Son statut d'expert des années noires lui a du reste valu de témoigner aux procès du milicien Paul Touvier en 1994 et de Maurice Papon en 1997. 

«Paxton est un très grand historien, prend soin de préciser Pierre Laborie, universitaire spécialiste du régime de Vichy. Ce qu'il a apporté représente un tournant décisif. Mais certains en font une vache sacrée, une sorte de spécialiste des jugements sur l'opinion, alors que c'est un maillon faible de son travail. Il est devenu malgré lui une sorte de symbole de la lâcheté des Français, de la veulerie, du manque de résistance.» Nombreux sont les historiens qui, en off, partagent ce point de vue : remettre e
Partager cet article
Repost0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 16:48

Depuis le 1er février 2013, à l'initiative de la ville de Limoges et de son musée de la Résistance, un site internet du réseau des musées du Massif Central est mis en ligne:

www.resistance-massif-central.fr

Ce site a vocation à devenir une base de données commune sur la Résistance dans le Massif Central.

Partager cet article
Repost0
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 09:58

 

 

*-*-*-*-*

 

Compte-rendu de l’Assemblée Générale du mardi 15 janvier 2013

 

Une trentaine de personnes ont bravé la neige et le froid pour participer à cette réunion convoquée pour débattre essentiellement de deux sujets : l’avenir du Comité et la gestion du wagon.

 

Tous les travaux prévus ont été financés et réalisés. Le coût total du projet aura été de 122.474 euros. Le mur de verre a été installé et le panneau d’information le sera bientôt. Les roses Résurrection ont été commandées et seront plantées dès leur livraison. Le solde du compte postal, après tous ces travaux, était créditeur de 6.366 euros au 31 décembre 2012 et les dépenses engagées depuis sont d’environ 1.000 euros. Le Comité peut encore vivre 3 à 4 ans, avec des dépenses minimales, sans promotion particulière et sans tenir compte des frais vraisemblables de la cérémonie du 70 ème anniversaire en 2014 qui nécessiteront un budget spécifique.

Le Comité accepte donc encore volontiers les dons (fiscalement déductibles).

 

Le Comité a été créé en 2007. Son objet statutaire est d’élaborer et de réaliser un mémorial. Le mémorial a été érigé et inauguré le 23 juin dernier. Le Comité ne peut donc plus rester en l’état. Plusieurs communes membres du Bureau et qui ont accompagné le projet, ont manifesté leur intention de se retirer du Comité, tout en continuant naturellement d’apporter leur appui à la cérémonie du 16 août. C’est donc maintenant essentiellement aux organisations patriotiques et aux personnes physiques de se prononcer sur une éventuelle dissolution ou une nouvelle structure.

 

Le choix était donc le suivant :

dissoudre le Comité et laisser le soin aux organisations patriotiques locales et à quelques personnes physiques, le soin d’assurer la promotion du mémorial et d’organiser les cérémonies du 16 août ?

conserver une association dans la continuité du Comité et où les organisations patriotiques et mémorielles, notamment nationales, seraient représentées

 

Après un large débat, et en tenant compte des suggestions préalables, l’Assemblée décide de conserver une association dont le nom, à préciser, pourrait être du genre ‘’Les Amis du Mémorial de Nanteuil-Saâcy’’. Les statuts seront modifiés et devront être validés par une assemblée générale, sauf à faire une consultation par correspondance. Plusieurs organisations patriotiques ou mémorielles, nationales, départementales ou locales ont déjà manifesté leur intention de participer à la nouvelle association (Amis de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation, Buchenwald-Dora, FNDIRP, …). Toutes les autres organisations sont les bienvenues pour avoir une large représentation. Sur une suggestion de Mme Marie Richard (vice-présidente du Conseil Général 77 et conseillère régionale), il semble souhaitable d’adosser cette association à quelques collectivités locales voisines. Les communes de Saâcy-sur-Marne, Nanteuil-sur-Marne et La Ferté-sous-Jouarre, notamment, décident de se maintenir dans la nouvelle association, sous réserve de validation par leur Conseil. Le Président Guy Pierronnet, sollicité, accepte de poursuivre sa mission.

 

Pour garantir la pérennité physique à terme du wagon, le transfert de sa propriété à la mairie de Saâcy-sur-Marne semble la solution la plus raisonnable, si celle-ci  en était d’accord et sous réserve d’un partage clair des rôles notamment dans l’organisation des cérémonies. Le Conseil Municipal a accepté depuis (29 janvier 2013) de devenir ‘’propriétaire’’ du wagon et pourra souscrire une assurance contre les éventuelles dégradations, le Comité continuant de souscrire une assurance Responsabilité Civile pour les manifestations. Le Comité remercie la mairie de Saâcy-sur-Marne et lui fera donc une donation du wagon. Dans la limite de ses moyens financiers, le Comité continuera d’assumer certaines dépenses courantes (plantations, drapeau, …).

 

Il convient désormais de poursuivre la promotion du mémorial auprès des lycées & collèges, des collectivités territoriales, des autres lieux de mémoire, … Des contacts ont été pris notamment pour inscrire le mémorial dans le programme des manifestations du 70 ème anniversaire de la Libération en 2014. Une coopération avec le musée départemental de St. Cyr-sur-Morin a été envisagée. L’exposition à l’intérieur du wagon sera réexaminée. Le Comité remercie l’Association Buchenwald-Dora qui a fait don de la maquette du camp réalisée par Roger Arnould, ancien déporté résistant, matricule KLB 49514. Un projet de nouvelle plaquette a été évoqué.

 

Le Comité remercie encore les participants et tous les donateurs, et il les invite à lui faire part de leurs remarques. Les absents ont toujours tort, parait-il, car le Comité a offert une galette des rois en fin de réunion et il a présenté ses meilleurs vœux pour 2013 à tous et à toutes.

 

 

Le président                                                                         Le secrétaire

Guy Pierronnet                                                                    Jean-Pierre Camelot

 

01.64.04.87.27                                                                    06.80.17.50.84

guy.pierronnet@orange.fr                                 jean-pierre.camelot@wanadoo.fr                                                                     www.memorial77.fr

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 13:29

Homme doté d'un vrai sens du dialogue, Lucien Hubler savait ce que la négociation constructive apporte à la vie sociale.

Homme doté d'un vrai sens du dialogue, Lucien Hubler savait ce que la négociation constructive apporte à la vie sociale.

http://lhistoireenrafale.blogs.lunion.presse.fr/2013/02/04/postier-et-deporte-resistant-lucien-hubler-est-mort/

Combattant de 1940, prisonnier évadé, résistant, déporté, syndicaliste, chef de division au centre des chèques postaux de la Marne, Lucien Hubler est décédé le dimanche 3 février 2013 au matin à Châlons-en-Champagne dans sa 99e année.
Le mercredi précédent, bien que pensionnaire de la maison Sarrail, il n’avait pas pu participer à la labellisation « Bleuet de France » de l’établissement ni assister à la présentation du dévédérom sur l’histoire de la Résistance dans la Marne. Sa santé s’était brutalement dégradée. Le Châlonnais Lucien Hubler nous a quittés. C’est une figure de la vie marnaise qui disparaît. Présent dans la vie du monde combattant en raison de son passé prestigieux de soldat, de prisonnier évadé, de résistant, de déporté, il était une figure de l’administration postale tout en ayant au sein de Force ouvrière une présence syndicale redoutée. Homme doté d’un vrai sens du dialogue, d’un authentique respect d’autrui, cet ami personnel d’André Bergeron savait ce que la négociation constructive apporte à la vie sociale. Il avait aussi œuvré pour que la Caisse primaire d’assurance maladie de la Marne réussisse son développement et pour cela il avait été appuyé par Jean Taittinger.
Son expérience au feu pendant les combats de 1939-1940, son engagement dans la Résistance, son arrestation, la torture puis les mauvais traitements endurés pendan

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 08:49
http://blog-fondation-memoire-deportation.blogspot.fr/2013/01/mardis-du-cercil-ce-quils-savaient-film.html


 Ce mardi 29 janvier, à 18 heures :

inauguration de l'exposition 

"Communiquer pour résister"

Et, à 18 h 30 :

Ce qu'ils savaient. Les alliés face à la Shoah

film de Virginie Linhard 



Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Mémoire de la Résistance et de la Déportation
  • : il s'agit d'un blog dédié à la Mémoire en général et à la mémoire de la Résistance et de la Déportation en particulier
  • Contact

Recherche